Vous souhaitez vous lancer vous même dans la construction de votre piscine ? Il faut juste avoir un petit grain et se lancer !
J'en ai fait 2... quitte à être taré et/ou maso... Voici la première.

En gros, j'ai économisé la moitié du coût si je l'avais fait faire par un professionnel.
Je n'ai pas la prétention de la perfection, mais c'est ma seconde réalisation, l'expérience ça aide...
Pour info, dans ma vie professionnelle j'ai rarement quitté écran/clavier/souris/voiture...
Pour dire que sans être du métier c'est jouable.
Un grand merci au passage à Alex d'AQUAZONE à CALVISSON pour tous ses précieux avis, conseils, ...

Quelques éléments qui me semble important à souligner : En vrac comme ça me vient, d'autres précisions sur les photos.

J'ai préféré un fond plat, histoire de pouvoir jouer sereinement. 1,40m partout, le top.
Une pataugeoire pour se rafraîchir avec un bricolage maison pour régler le niveau.

J'ai opté pour un diamètre de 8 m; dimensions conditionnés par le terrain disponible.
Donc, en gros, le volume d'eau = 8 x 1,40 = 70m3, + la pataugeoire et le bac tampon, je retiens en gros 75m3.
Avantage d'un débordement, la surface est top nickel. Inconvénient, la moindre brindille qui bloque le clapet anti-retour...

Un rond ? génial pour s'amuser, même pour nettoyer !
C'est cadeau et en 2 vidéos :

Attention, le volume est élevé ! (si je trouve à le réduire...)
La blonde qui ne veut pas mouiller les cheveux (et qui aurai pu se faire très mal en sautant...)

et les petits qui se régalent...

 

Première étape : Creuser le trou !

Pour le traçage, j'ai utilisé un vieux sac de platre périmé, bien moins cher que les bombes de peinture spécialement dédiés à cela.
Une bouteille d'eau vide (et sèche !) coupé et percer, ça le fait. Par le bouche à oreille j'ai trouvé un gars au top.
Suite à de mauvaises expériences, dorénavant je fuis les artisans qui se pointe avec un gros 4x4 flambant neuf
et préfère de loin le gars qui ne paie pas de mine dans sa vieille fourgonnette toute rouillée...
Ce conducteur a été au top; il a déplacer les arbustes mal placé d'un coup de godet, Mme était ravie !

Dommage, lui, j'ai pas pu le déplacer...

Le Pampa qui gène ? Hop, au coin !

Livraison des matériaux... yapuka retrousser les manches !
Pour info, j'ai courru les marchands... la pompe ici, le filtre là, les buses là-bas, ...pour la seconde piscine j'ai tout pris au même endroit.
Le fait de tout prendre au même endroit m'a permis de négocier un prix intéressant.
Et les conseils reçus (pour le coup, ça dépendra toujours de la personne en face de vous... pas de l'enseigne !),
concernant la mise en oeuvre, les diamètres des fers, etc.

Mais de courrir partout m'a permis de trouver un truc génial, mais un peu cher... une vanne automatisé pour le filtre à sable. Génial.
Dès que la pression monte trop, arrêt de la pompe, la vanne tourne en lavage, allumage/arrêt de la pompe,
puis elle tourne en rinçage, allumage/arrêt de la pompe, puis retour à la normal. Couplé à un sytème cuivre/argent, presque parfait,
mais si vous optez pour ce système (sans chlore), sur-dimensionnez le truc d'au moins 20m3; c'est l'expérience qui parle...

Mise à niveau des pavés soutenant le treillis métallique, rien de tel que les deux "biberons" relié par un tuyau, et un copain malin !

puis on pose plein de pavés un peu partout...


yapuka plier tous les fers de reprise... merci le copain ...et la remorque, dont les charnières se prête parfaitement à l'exercice !


Ahhh le ferraillage... un grand moment. Découpe de folie (un rond, c'est pas rectangulaire !)
Notez l'outil; trop pratique. Lieuse pour parler soft, ...branleuse pour les tâcherons....

Les "S" sont des écarteurs pour maintenir l'écart entre les 2 couches :
(5cm dans le fond, 10 cm entre les 2 couches, 5 cm de béton dessus...
Epaisseur total : 20 cm de béton !

L'angoisse du moment, oublier quelque chose... car pour rattraper une fois le béton coulé, ça risque d'être compliqué !

La règle enfiché sur un piquet au centre, top pour un rond parfait.

Forcement, ça se voit pas, mais c'est une fournaise de faire ça...


Pose des fers de reprise

Scellez bien comme il faut la bonde de fond ! Pour faire simple, vous devez pouvoir marcher sur le ferraillage sans que rien ne bouge.
Le scotch orange pour boucher les éléments (il ne faudrait pas que ça se remplisse de béton !)

Scellement buses de fond...... vérifier 23 fois que tout est en place, scotché, d'équerre, ...

Content !

Il (je) s'y croit déjà...

Trop tard, on coule !

Merci à tous les voisins / potes qui ont donné un coup de main improvisé...
Le polyane percé (le béton versé trop vite directement dessus est passé sous le film,
et a soulevé la tonne de ferraille en déformant tout au passage !)
Conclusion, oubliez tous les "bons" conseils...


Lissant, pulvérisation de retardant (il faisait 32°)
La seconde piscine, béton tout simple, celui là a coûté un bras 1/2, ...autoplaçant, auto-lissant, étanche, etc etc...
Tu parles, baratin de vendeur. Ce n'est qu'après que j'ai réalisé que les cairons ne sont pas étanche eux (ils ont des traverses !)

L

Pose de la première "pierre" ! Yeah

Et des suivantes...


Un jeu de légo en fait..., mesurez bien l'écart entre les fers de reprise !

à chaque rangée, un tors horizontal

bon, suffit, pause !

ça prend forme

on n'a rien sans rien... pffffff

prochaine vie je pousse les études, et ne ferait plus que des chèques !
Pas trouvé de photos du remplissage au seau des cairons... un copain fait le béton, un qui porte les seaux,
et un qui rempli les cairons et fait descendre le béton à coup de barre de fer en guise de vibreur...

pose des buses
Crotte, pas non plus de photos de l'arase. J'ai utilisé des lames de parquet flottant (3 paquets presque gratuit, des fin de série et/ou amochés,
le plus dure était de trouvé à emprunter des serre-joint de maçon. Cela dit dans un lotissement on fait connaissance des voisins...

Toutes les tuyauteries sous gaine, un jour ça pourra éviter d'avoir à tout creuser...

Bon, c'est quel tuyau déjà la bonde de fond ? LOL !!

Pour l'enduit, j'ai trouvé un [bip]... grrrr une couche de quelque millimètre au lieu des 2 cm prévu, ça le fait pas... Mais bon, c'est du passé

Le local technique prend forme...

Oui bon, cette photo devrait être au-dessus...

on aperçois 2 des lames qui m'ont servi de coffrage, costaud, courbable, pas cher...

Ah la mise en peinture ! Le truc que j'ai le plus en horreur. Heureusement ma dame adore peindre !

Bon, les enfants, ça suffit !

Honneur au pti dernier ! Hein quel est dure la vanne, allez un effort, sinon on n'est pas près de se baigner !

"c'est quand que c'est plein ????"

Pret !

Même pâs froid !!!!

Bon, faudrai pas trop trainer pour la pataugeoire, surtout que la filtration en dépend...
petit aperçu de l'idée du truc...

Les lames de parquet flottant bas de gamme (fin, donc courbable), le top pour un petit coffrage rond

L'eau, c'est con, c'est toujours plat. Donc, à tout instant faut surveiller les niveaux et les pentes...

Réalisation de l'arase (même principe pour la piscine)

D'aucun auront reconnu les origines alsaciennes...

Premier débordement ! un grand moment...

La canalisation qui ramène l'eau vers le bac tampon...

Bon, une fois l'arrosage intégré posé et le gazon semer, ça commence à avoir plus de gueule, non ?

 

Maison vendu quelques années après, ...quel bonheur (sic !) d'avoir à tout recommencer... cf. Piscine 2

Si vous avez besoin de précisions, des renseignements sur le local technique, n'hésitez pas à me contacter,
je vous répondrais à mes heures perdues avec plaisir.


psst... j'ai rien contre un petit coup de pouce sur le lien ci-dessous...